• Ile De Re FND 3
  • Cols bleus 1
  • Cols BLeus 2

CÉRÉMONIES DU 11 NOVEMBRE 2020 :

Ce 11 novembre 2020 est marqué à Paris par l’entrée au Panthéon de Maurice GENEVOIS, en hommage aux « poilus » de 14, et sur l’Ile de Ré, les cérémonies commémoratives de la victoire de la première guerre mondiale se sont déroulées en comité restreint et masqué.

 Nos délégations, avec nos portes-drapeaux, étaient présentes à :

     10 h 00 : Rivedoux, Michel G, Patrick, Joël, Fred.

     11 h 00 : Saint-Martin, Joël, Fred et Jacques.

     11 h 15 : Sainte-Marie, Michel G et Patrick.

      11 h 30 : Ars : Roger

     12 h 00 : La Flotte, Michel G, Fred Joël, Patrick, Brigitte, et Lionel.

 

 

CÉRÉMONIE DE LA TOUSSAINT À SAINT-MARTIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce 1er Novembre 2020, de nombreuses cérémonies ont été annulées pour cause de confinement 2ème vague du Coronavirus.

La cérémonie au cimetière de Saint-Martin a été maintenue et s’est déroulée à 11 heures, en comité restreint, sous la pluie, en présence de Mr Patrice DECHELETTE Maire et de ses adjoints, du lieutenant des Pompiers, de Mr LAVERGNE Prdt de la FNACA , de Patrick CHEVRIER Prdt des Cols Bleus, accompagné des portes-drapeaux de l’Amicale des Anciens Cols Bleus de l’ile de Ré Michel GUILBON et Philippe LAGIER, et des portes-drapeaux JOËL et FRED.

Et tous masqués, dans le respect des gestes barrières !

 

ASSEMBLEE GENERALE de la FNACA de l’ILE DE RE :

La Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, a tenu son assemblée générale le samedi 24 octobre à 15 heures à la base nautique de LA FLOTTE.

L’Amicale des anciens Cols Bleus de l’Ile de Ré était représentée par Patrick Chevrier, Jacques Coquet et Michel Guilbon .

Pour mémoire : (source site de la FNACA)

« Créée en pleine guerre d'Algérie, le 21 septembre 1958, la FNACA, Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, est l'association spécifique des anciens combattants en Afrique du Nord.

Comme le stipule l'article 2 de ses statuts, elle est indépendante à l'égard des pouvoirs publics et de tout parti politique.

Elle regroupe à ce jour 358 505 adhérents rassemblés dans 3 560 comités locaux ou cantonaux.

Peuvent adhérer tous ceux ayant pris part à la guerre d'Algérie, aux combats du Maroc et de Tunisie, leurs veuves, ascendants et orphelins ainsi que les pupilles de la Nation.

Ses buts:

  • Défendre les droits matériels et moraux de tous ceux ayant pris part à la guerre d'Algérie et aux combats du Maroc et de Tunisie (1952-1962)

  • Agir en faveur de la Paix en commémorant la date du 19 mars 1962, cessez-le-feu ayant mis fin officiellement à la guerre d'Algérie.

L'action prépondérante de la FNACA a déjà permis :

  • L'obtention de la reconnaissance de la qualité de combattant et l'attribution de la carte du combattant aux anciens d'Afrique du Nord (9 décembre 1974) ainsi que la reconnaissance officielle de la Guerre d'Algérie (18 octobre 1999). »

 

LE SHTANDART : Navire école Russe à LA ROCHELLE et à BORDEAUX .

Une belle sortie en mer :

Les Anciens Cols Bleus de l'ile de Ré, Michel GUILBON et Jacques COQUET étaient invités le vendredi 9 octobre 2020, à une sortie en mer sur le SHTANDART par le responsable de communication Ludovic PACCIARELLA, pour représenter notre Président empêché.

Appareillage 10h00 et retour à 21h00 de la même journée.

A leur arrivée à bord, le capitaine Vladimir MARTUS invitait au carré Michel et Jacques , avec un journaliste, pour nous donner toutes les informations sur le déroulement de la journée et sur la construction du navire qu'il a entièrement financé.

« SHTANDART qui signifie ETANDART, est une frégate de 28 canons.

Le SHTANDART est est une réplique d'une frégate Russe de 1703 et du même nom, navire Amiral du Tsar Pierre Le Grand.

Ce Navire de 220 Tonneaux est un trois mats carrés de 34 m hors tout, longueur de coque 25,40 m, hauteur du grand mat 33 m, 14 voiles   (660m2 ), motorisation, deux moteurs volvo TAMD 122P 560 chevaux (240 kw ). Port d'attache, SAINT PETERSBOURG en RUSSIE.

Le début des recherches de plans a commencé le 24 mai 1975. En 1994, débute la construction à l'emplacement d'un ancien chantier naval sur les bords de la Néva à St PETERSBOURG. La main d'oeuvre est fournie par des jeunes d'un centre d'éducation formés à la construction navale.

La mise à l'eau s’est faite le 29 juin 2000. »

L'équipage était renforcé par des matelots de l'HERMIONE ,qui étaient là pour s'amariner et se former aux maniements des voiles et à la navigation. Le SHTANDART a manoeuvré entre l'ile d'Aix, la rade de La Pallice et l'entrée du pertuis d'Antioche, par une petite brise, avant de trouver à marée montante en début d'après-midi, un vent frais avec des gros grains.

Une très belle journée en mer, avec retour à quai à 21h15, qui a rappelé à Michel et Jacques des souvenirs de jeunesse !

 D’après le récit de Michel GUILBON.

 

POUR INFO :

Le navire-école Russe « Shtandart » fera escale à Bordeaux du dimanche 11 octobre jusqu’au 23 octobre. Il sera possible de le visiter, mais aussi d'embarquer pour quatre jours de navigation vers vers l’Île d’Yeux et La Rochelle

Jusqu’au 23 octobre, vous pouvez visiter le navire mais aussi embarquer à bord pour une traversée : Bordeaux — Île d’Yeu — La Rochelle qui aura lieu le 23 octobre, à 16 heures.

Où le voir ? Au Ponton d’Honneur - Quai Richelieu 33000 Bordeaux
Du dimanche au jeudi, de 10h à 12h30, puis de 13h30 à 20h30.
Les vendredi et samedi idem jusqu’à 22h.
Tarif : adultes : 4 €, enfants : 1€, et moins de 5 ans : gratuit
Réservation
obligatoire.

 

Hommage aux fusillés Rochelais et des environs

Trois cérémonies ont se sont déroulées à La Rochelle le 26 septembre 2020, en hommage aux fusillés de La Rochelle et des environs.
L’Amicale des Anciens Cols Bleus de l’ile de Ré, avec deux porte-drapeaux, Michel Guilbon et Philipe Lagier, accompagné du vice-président Jacques Coquet, était présente aux côtés du Député, des représentants de la mairie et des associations patriotiques.

Les temps de recueillement ont eu lieu :

- à 10h00, au mémorial de la résistance et de la Déportation Square Gayot pour Hommage aux 60 membres du groupe Honneur et Patrie fusillés ou morts en déportations.

- à 10h45, au 187 Avenue Guiton, à la mémoire des 3 combattants FTP, Paul MANAUTHON, Emile TIXIER, Michel GUILLERM, tombés en ce lieu le 30 septembre 1943.

- à 11h30, à Chef de Baie,devant la Stèle des Résistants Fusillés Rochelais et des environs de LR.

 

 

 

 

Journée nationale d’hommage aux harkis :

Depuis 2003, un hommage est rendu chaque 25 septembre aux harkis.

L’Amicale des Anciens Cols Bleus de l’Ile de Ré était présente à la cérémonie qui se déroulait Place de la République à Saint-Martin de Ré, avec Michel Guilbon et Jacques Coquet, au côté du Maire Patrice Déchelette, du colonel Bouthiller , du président des anciens combattants de Saint-Martin, et de quatre porte-drapeaux.

Cette journée nationale des harkis a été instituée en 2003 "en reconnaissance des sacrifices consentis du fait de leur engagement au service de la France lors de la guerre d'Algérie."

Pour mémoire : Les Harkis sont des ressortissants d'origine algérienne qui s’intégrèrent à l'armée française en 1954, alors que l'Algérie, terre française d'Afrique du Nord, était en guerre pour obtenir son indépendance.
Quand le cessez-le-feu intervient le 19 mars 1962, la France les abandonne à leur sort .De nombreux harkis furent arrêtés et emprisonnés, et selon les estimations des historiens, le nombre de harkis morts est évalué entre 60 000 à 70 000. Des milliers d'anciens harkis resteront en prison pendant des années sous la présidence de Ben Bella, et pour certains jusqu'en 1969.

500 000 HARKIS et leurs descendants sont arrivés en France, mais, contrairement aux pieds-noirs, ils n'ont pas été considérés comme des « rapatriés » mais comme des« réfugiés », misérablement logés en camp avec des conditions de vie indignes de leur sacrifice.

Commémoration du 76 ème anniversaire de la mort de Monsieur Léonce Vieljeux.

Militaire, Armateur, Maire, Résistant, Léonce Vieljeux fût une personnalité exceptionnelle. Un hommage lui a été rendu le 1er septembre 2020 à La Mairie de La Rochelle, en présence de nombreuses personnalités civiles et militaire. Notre délégation était présente.

Léonce Vieljeux entre en 1886 à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Diplômé en 1888, il est affecté comme officier au 123e régiment d’infanterie à La Rochelle.

Il siège de 1912 à 1925 au conseil municipal de La Rochelle, devient maire en 1930 et parvient a régler la crise économique et sociale qui règne dans la ville, et améliore le bien-être de ses administrés, en assainissant les finances, en construisant des logements, des écoles..

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, Léonce Vieljeux résiste aux exigences des officiers allemands présents dans sa ville et le dimanche 23 juin 1940, il refuse de hisser le drapeau hitlérien sur l'hôtel de ville s’oppose à l'affichage de la propagande nazie. Parallèlement, il aida à trouver des filières d'évasion pour les ingénieurs et ouvriers de son usine et organise avec ses cousins et amis le réseau de résistance « Alliance », qui fournit à Londres des informations sur le trafic portuaire rochelais, et des faux emplois aux requis du STO.

Le 22 septembre 1940, Léonce Vieljeux est destitué de ses fonctions de maire puis, expulsé de sa ville le 17 juin 1941, il est assigné à résidence près de Jarnac en Charente, chez sa fille, jusqu'au 2 novembre 1941. Revenu à La Rochelle, il est arrêté par la Gestapo le 14 mars 1944 - accusé d'avoir protégé la fuite de deux de ses ouvriers.

La nuit du 1er au 2 septembre 1944, une camionnette amène par petits groupes de 12 les 106 détenus du réseau Alliance de Schirmeck jusqu'au camp de concentration de Natzwiller-Struthof (Alsace). Ils y sont aussitôt abattus - dans le dos - à la mitrailleuse. Les cadavres sont incinérés ensuite dans le four crématoire attenant, en même temps que 300 hommes et 92 femmes.

Vers la mi-janvier 1945, la nouvelle de la mort de « Monsieur Vieljeux » parvient à La Rochelle. C’est la consternation dans toute la ville et 3 000 Rochelais assistent aux deux services religieux célébrés le 27 janvier 1945 l'un après l'autre, au temple protestant et en la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle, Bien que la ville soit encore occupée et que tout rassemblement y soit prohibé, les Allemands n'interviendront pas.

Une stèle est inaugurée le 23 juillet 1948 par le général de Gaulle qui rappelle le sacrifice de Léonce Vieljeux.

 

15 AOUT : FÊTE DE LA MER À SAINT-MARTIN.

HOMMAGE AUX MARINS DISPARUS EN MER.

 Malgré le format « spécial COVID » de ce 15 Aout 2020, la tradition été maintenue et l’hommage aux marins disparus s’est fait avec recueillement, en présence des maires de Saint-Martin, la Flotte, Rivedoux-Plage.

Les drapeaux et les délégations de l’Amicale des Anciens Cols Bleus de l’ile de Ré et des Anciens Combattants de toute l’ile de Ré, participaient à la messe célébrée avec ferveur par le Père michel Cottereau en l’église de Saint-Martin, et non sur le port pour le respect des règles de protection sanitaire. Le public était un peu moins nombreux que les années précédentes, mais suivait la messe avec recueillement et les enfants présents reçurent une joyeuse bénédiction.

En fin de messe, Patrick Chevrier, le Président de l’Amicale des anciens cols bleus l’ile de Ré, prononça un discours émouvant pour rendre hommage à tous les disparus en mer, rappelant les règles de prudence indispensables, et invita les participants à embarquer sur la vedette inter-iles « La Maline » pour le traditionnel dépôt de gerbes en Mer. Après le salut respectueux des drapeaux et les sonneries jouaient à la trompette par Marc Thyvenin. cette cérémonie maritime ce terminait par la bénédiction des bateaux avant le retour au port.

En dépit des circonstances exceptionnellement contraignantes, le devoir de mémoire a pu s’accomplir, à la satisfaction de tous.

Remerciements au Père Cottereau, aux Maires, aux Présidents d’Associations, à la SNSM, aux Porte-drapeaux et au public qui se sont associés sincèrement à cet hommage.

 

HOMMAGE AUX MARINS DISPARUS EN MER EN LA CHAPELLE SAINT-SAUVEUR

La tradition été respectée en ce 6 Aout 2020 à Sainte-Marie. Malgré le contexte très particulier de cette année, notre délégation, notre drapeau et le le public participaient à la belle messe à laquelle le Père Michel Cottereau donnait ferveur et solennité, bien entouré par ses diacres. La trompette de Bernard Perrain donnait la note musicale avec l’élégance et la simplicité que tous lui connaissent.

En fin de messe et avant la bénédiction des flots, notre Président a prononcé un discours plein d’émotions et très applaudi, qui donnait le départ de la procession vers l’estran.

 « Malgré les circonstances particulières de la crise sanitaire, ce 6 aout 2020, restera le moment de rendre ensemble hommage à tous les disparus en mer, qu’ils soient civils, militaires, professionnels ou plaisanciers. Pour les gens de mer et leurs familles, ce temps de recueillement traditionnel et historique à la messe célébrée par l’abbé Michel Cottereau en LA CHAPELLE SAINT- SAUVEUR, est important.

 Avant de partir pour faire leur métier de marins, à la pêche, au commerce, ou dans la marine nationale, dans des conditions souvent périlleuses, les gens de mer se placent souvent sous la protection de Dieu.

 La mer a d’ailleurs toujours tenu une grande place dans la vie Chrétienne.

La mer ne se commande pas, elle ne se défie pas, elle ne se dompte pas ! Elle peut en revanche, se laisser apprivoiser. Il faut la comprendre, l’écouter, composer avec ses humeurs ou ses colères lors des tempêtes.

La mer peut être un espace de travail ou de loisirs merveilleux lorsqu’on sait l’aborder avec patience et respect.

 Durant mes 40 années de carrière, j’ai déploré trop de drames en mer. Et ce bilan aurait été encore plus lourd sans l’intervention les Sauveteurs en mer, qui veillent et alertent sur les dangers de la mer. Ils paient aussi un lord tribu à cette action bénévole et généreuse, comme ce fût le cas, souvenez vous, aux Sables d’Olonnes, avec trois sauveteurs disparus lors d’un sauvetage.

 A tous les marins et sauveteurs disparus en mer, L’Amicale des anciens Cols Bleus de l’ile de Ré rend un hommage solennel, partage la douleur et la tristesse des familles et des proches des victimes. Nous remercions le Père Michel Cottereau , qui a célèbré avec ferveur cette messe et procèdera dans quelques instants à la bénédiction des flots.

 Merci pour votre attention et votre présence à cet hommage qui nous réunit chaque année. »

 Au retour de la bénédiction des flots, le pot de l’Amitié, généreusement offert par l’association des Amis de l’Eglise de Sainte-Marie permettait à tous de partager, même masqués, un agréable moment de convivialité pour clore cet hommage, et se donner rendez-vous à l’église de Saint-Martin à 10 h le 15 aout pour la fête de la mer.

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français et d'hommage aux "Justes"de France

Cette journée du dimanche 19 Juillet 2020, correspond à la date anniversaire des rafles des 16 et 17 juillet 1942, au cours desquelles près de 13 000 personnes furent arrêtées dans Paris et sa banlieue, dont plus de 8 000 furent regroupées au Vélodrome d'Hiver (le Vél' d'Hiv) avant d'être déportées.

Notre délégation, composée du Premier porte-drapeau Michel GUILBON et du Vice Président Jacques COQUET, représentait l’Amicale à la cérémonie commémorative organisée à LA ROCHELLE, en présence d'une délégation Juive, du délégué Militaire, d'une représentante du Conseil départemental, de la 1ère adjointe de la Mairie de La Rochelle, du Député Olivier FALORNI, du secrétaire général du Préfet, des Pompiers, des Gendarmes, des Policiers, des autorités militaires et d’un détachement militaire en armes.

Un public recueilli a participé à cette émouvante cérémonie.

 

 

Plus d'articles...